LES JAMBES : rasées ou pas rasées ?

LES JAMBES : rasées ou pas rasées ?

Après la question “slip ou pas slip sous le cuissard?”, il est temps de parler de pilosité. Encore une fois, pour le cycliste confirmé, la réponse parait évidente, mais pour le novice, des interrogations peuvent exister.

 

"ALORS C'EST VRAI ? TU TE RASES LES JAMBES TOI?" 

Eh bien oui, beaucoup de cyclistes (hommes et femmes) se rasent, ou s’épilent les jambes. Quel que soit le groupe de cyclistes, compétiteurs ou non, il y a toujours un “poilu”, un cycliste avec “du poil aux pattes”, ou avec “la canne velue”. Si personne ne refusera de rouler avec lui, tout le monde l’aura pourtant remarqué.
Au même titre que le cuissard ou encore la chaussette de cyclisme à la bonne hauteur, le mollet lisse fait partie de la panoplie du cycliste aguerri. Qu’on se le dise, un mollet sans poils, saillant et bronzé, met en valeur toutes les nombreuses heures de selles effectuées en début d’année.

 

 

"EST-IL VRAI QU'UNE FOIS RASÉ ON VA PLUS VITE ?" 

Il existe trois raisons principales de se raser les jambes, même si la dernière est discutable. 

Premièrement, sur les courses, ou même lors de sorties en groupe, le risque de chutes pour les cyclistes est multiplié. C’est la première raison pour laquelle, les jambes de sportifs ne sont couvertes d’aucun poil. Les chutes de vélo ne provoquent que très rarement des plaies nettes, c’est alors qu’apparaît la fameuse “pizza”. C’est lorsque la croûte se forme que les poils peuvent être emprisonnés dans cette dernière, ce qui favorise l’infection et la sensation que quelqu’un est sans cesse en train de nous tirer les poils.

 

Deuxièmement, que l’on soit amateur ou professionnel, cycliste ou non, nous avons tous déjà subis un massage sur une partie du corps poilue. Nous sommes sûr que vous vous en souvenez encore … Que ce soit de l’huile de massage ou simplement de la crème chauffante, comment profiter de ce moment si les mains du masseur vous tiraillent autant les poils qu’elles ne vous font du bien ? 

 

Enfin, se raser les jambes et les bras, ferait aller plus vite ? Pour être honnête, nous vous conseillons d’écraser les pédales plutôt que de compter sur vos jambes rasées pour aller plus vite.

 

 

PLUTÔT RASOIR OU ÉPILATEUR ?
 
Pour de nombreux cyclistes, un petit coup de rasoir sous la douche reste la solution la plus rapide et la plus facile. Le rasage est sans douleur et (presque) sans coupures.
Pour être tranquille plus longtemps, certains diront qu’il faut s’épiler. Un petit conseil, ne les écoutez pas, le fameux épilateur électrique va transformer vos cuisses en deux jolis rôtis bien roses. La solution de la crème dépilatoire, qui elle “brûle” le poil peut être envisagée.

Nous sommes d’accord, avoir les jambes rasées reste bien plus symbolique qu’objectif, mais ne demeure pas moins important.

 

"REJOIGNEZ LE PELOTON PENTE DOUCE AVEC LES JAMBES RASÉES !"


4 commentaires

  • Denis

    Plusieurs stades pour se débarrasser des poils sur les jambes:
    - 1. tondeuse sans sabot
    2. rasage sous la douche avec un rasoir une seule lame pour éviter l’encrassage + savonnette qui remplace la mousse à raser
    3.arrachage des poils qui ont repoussé avec l’épilateur électrique (passer en plusieurs fois d’une jambe à l’autre pour éviter la douleur)
    4. épilations successives pendant tout l’hiver avec un gommage par semaine
    5.rasage 2 fois par semaine à la belle saison

    En faisant cela consciencieusement, j’ai réussi à me débarrasser de presque tous mes poils de jambe; il n’en reste plus que quelques uns sous forme de duvet fin et c’est très clairsemé.

  • jean édouard

    Je suis de moins en moins poilu grâce à l’épilation à la lumière pulsée que j’ai essayé l’année dernière.
    Je suis un homme donc j’ai (ou plutôt j’avais) beaucoup de poils aux pattes. C’était toujours la galère quand il fallait se raser, même une fois par semaine (lames encrassées rapidement, coupures, sensations de tiraillements, poils oubliés).
    Grâce à l’épilation à la lumière pulsée, le poils sont brûlés à la racine et un grand nombre disparaît même si ce n’est pas la totalité. Par contre, les séances (à la maison) durent un peu longtemps et sont fastidieuses mas je les fais durant les mois d’hiver quand mes jambes sont bien blanches et les poils (du moins les racines car il faut raser une semaine avant et attendre le début de la repousse pour que ça marche) bien noirs.
    Une petite sensation de brûlure à chaque impulsion et c’est tout.
    Après, les premiers résultats se voient au bout de quelques semaines. Je n’ai pratiquement plus un poil sur les mollets et seulement quelques poils clairsemés sur les cuisses). Et pourtant, j’étais très poilu avant.
    Je pense que je n’aura plus rien ou presque au printemps. A pire, je raserai le peu de poils qui resteront et ce sera très rapide.

  • Edwige

    Bonjour,
    Faites vous les chaussettes de running ? Merci

  • Edwige

    Bonjour,
    Faites vous les chaussettes de running ? Merci

Laissez un commentaire