Benjamin Choquert, un duathlète en chaussettes


À Nancy, Benjamin Choquert nous accueille avant de décoller pour les championnats d'Europe à Punta Umbria en Espagne. Retrouvez l'interview d'un athlète sur le toit du monde.
.
.

Benjamin Choquert course à pied

Champion du monde et champion d'Europe de duathlon dans la même année, les sollicitations n'ont pas dû manquer ?
Pas forcément car le duathlon reste un sport mineur voire peu connu et moi j’aime rester discret mais c’est vrai que l’enchainement des deux a fait que j’ai eu beaucoup de félicitations et de soirées de récompenses.

 

Dans quel état d'esprit es-tu au moment d'aborder cette nouvelle saison 2020 ? 
C'est mitigé car en duathlon je suis l’homme à abattre cette année, ça met la pression mais en même temps j’ai juste à faire ce que je sais faire et tout se passera à nouveau pour le mieux.

 

Quels vont être tes principaux objectifs de la saison ? 
La saison va démarrer le 7 Mars avec les championnats d’Europe de Duathlon à Punta Umbria et elle se poursuivra surement le 29 Mars pour les championnats du Monde de semi-marathon. La suite sera un enchainement de Grand Prix de duathlon et de préparation pour une éventuelle titularisation pour le marathon des Jeux Olympiques. Sinon ce sera les championnats d’Europe à Paris sur semi-marathon et cela se terminera le 6 Septembre avec les championnats du Monde de Duathlon. 

 

Comment gères-tu ta planification d'entrainement pour arriver au top les jours de compétitions ? (Entraîneur ? Charges d'entraînement ...) 
J'ai la chance sur Nancy, d’avoir deux entraineurs Frédéric FABIANI pour la préparation physique et pour la course à pied et Jean THEUREL pour le vélo. Je fais coïncider les deux et cela fonctionne plutôt bien. J’effectue aussi des tests cardiaque HRV pour voir mes états de fatigue et savoir lever le pied au bon moment. 

 

On parle beaucoup de physique, mais mentalement, comment te prépares-tu aux grandes compétitions ? 
A mon avis je possède naturellement un mental de guerrier, donc pas de préparation là-dessus et au pire je ne joue pas ma vie, donc ce n’est que du plaisir.

 

On sait que durant l'année 2019 tu as obtenu les minimas pour te qualifier au JO de Tokyo sur la distance marathon (2h11min11sec), comment gères-tu cette période sans savoir si oui ou non tu feras parti des athlètes de l'équipe de France qui se rendra sur place ? 
Pour le moment, parmi les 4 qualifiés (pour les 3 places disponibles) je suis celui avec le moins bon chrono. Je sais que je suis remplaçant, donc c’est compliqué car je dois me tenir prêt et m'entrainer en cas de forfait sans être sûr de participer. Donc le rêve Olympique est pour le moment une légère insomnie.

 

Parlons chaussettes, tu as été un de nos premiers soutiens lors de notre campagne de co-financement. Maintenant que tu es notre ambassadeur, que peux-tu nous dire sur les chaussettes de cyclisme Pente Douce et depuis quand les utilises-tu ? 
Je les utilise depuis le financement participatif quand j’ai reçu les 3 paires, j’ai tout de suite été séduit par leur style, c’est pour cela que je voulais vous aider. Elles sont vraiment confortables et ajoutent un petit quelque chose en plus en vélo.

 

Si tu devais recommander les chaussettes de cyclisme Pente Douce à ton entourage de sportifs, que leur dirais-tu ? 
Les tester c’est les adopter, simple et efficace, confortable et stylé, c’est le style à la française.

 

Question Bonus:

Tu es un duathlète au look atypique, la moustache, les tatouages ... qu'est-ce qui t'inspire ? 
Je n’ai pas vraiment d’inspiration spécifique, je reste moi-même. Mais après je suis très influencé par les mangas et la culture japonaise, surtout dans leur approche sportive.

 


Laissez un commentaire